On est allés une fois à Bruxelles

Alors, pour préambule : pourquoi avons-nous dû aller à Bruxelles ?

Eh bien, notre association partenaire, Asmae, est belge. Et ce partenaire demande à toutes les équipes qu’elle envoie de suivre une formation auprès d’elle, pour une double raison : d’une part, préparer les jeunes à la nouvelle culture qu’ils vont découvrir, et d’autre part, s’assurer qu’ils n’envoient pas n’importe qui.

20160424_090819  20160424_090759

Alors nous y voilà 

Départ un vendredi soir dans un TGV direction Bruxelles sans changement. Arrivée vers 23h00. On en a plein les pattes, restés assis plusieurs heures dans le train, mais au moins un avantage : notre logement pour la nuit est proche de la gare.
Nous y voici après dix minutes de marches, devant l’appartement qui doit nous accueillir, loué par les scouts pluralistes. Robert, des scouts pluralistes, nous attend pour nous donner les clés, et nous faire visiter l’appartement, avec le sourire.

Image1

 

Le lendemain, nous y sommes

Rendez-vous neuf heures avec notre formateur sur le lieu de la formation. Voilà l’occasion de rencontrer Jean-Thomas, notre contact à Asmae, qui s’occupe de nous accompagner pendant tout le week-end.
Tout du long de la formation, nous abordons différents thèmes, telles que la définition de la culture, ou différents petits jeux pour nous préparer à la découverte de l’étranger. Nous avons par exemple été divisé en deux groupes, chacun disputant une partie de cartes de son côté. Le vainqueur de chaque groupe devait ensuite aller dans l’autre. Et là est arrivée la subtilité : chaque groupe avait des règles différentes, et le nouveau dans chaque groupe se retrouvait donc avec des règles étrangères. Une subtile image montrant qu’en arrivant dans un autre pays, les règles relationnelles, culturelles, etc… Peuvent être différentes, même sur des points où on ne s’y attend pas. Une autre anecdote sympathique : à un moment de la formation, nos formateurs nous ont fait descendre un par un dans la cave du bâtiment où nous étions pour nous faire participer à une espèce de « rite d’accueil » d’un peuple imaginaire. Ce fut assez drôle, mais aussi révélateur du gouffre qu’il y a entre ce que l’on pense savoir et ce qu’il se passe vraiment en pratique (surtout quand on ne sait absolument pas quoi faire face à des situations un peu inattendues)

13245978_858069104321293_1464879684_n   13231146_858068920987978_214284853_n   13220092_858069084321295_665977107_n
D’autres passages furent plus spécifiquement réservés à la découverte du Maroc, de certains points culturels et sociétaux importants, et également de l’association qui allait nous accueillir sur place, Twiza. La formation fut également un moment pour réfléchir à nouveau sur les liens dans notre équipe, ce qui nous guidait, ce que nous attendions et ce que nous redoutions.
Au final, on peut dire que cette formation nous fut réellement utile, et que nous ne regrettons pas le week-end que nous avons passé à Bruxelles. Ça nous a permis de nous rassurer quant à ce qui allait nous attendre une fois sur place.

D’autant plus que nous en avons profité pour visiter un peu la ville pendant le samedi soir. Ce fut l’occasion de goûter les gaufres belges (succulentes mais bourratives), la place de l’hôtel de ville (qu’on peut dire magnifique), et d’apprécier tous les cabinets de curiosités qui longent les rues de Bruxelles (à croire que ça en était une spécialité de la ville).

13231219_858067867654750_1461621019_n   13236124_858067720988098_1830878605_n   13236047_858069007654636_1711384792_n   13236088_858068970987973_1596630454_n   13236216_858069250987945_977046223_n

 

 

Et nous sommes repartis comme nous sommes venus, en train, aux environs de 17h. Escale par Paris, et nous voilà arrivés à 21h à Lyon, prêts pour reprendre la semaine.

Un grand merci à Elsa et Sarah qui nous ont accompagné dans la lointaine Belgique!!

Retour au sommaire aînés 2014-2016